149AZ

 

La campagne est si belle au mois d’Octobre comment y résister .Il serait dommage de se priver d’un bonheur si simple et si paisible; loin de l’agitation superficielle des villes fourmis ou grouille une population indifférente sur le monde qui l’entoure . Les arbres se parent de couleurs chatoyantes , les rayons du soleil m’incitent à attendre un peu .Au clocher de l’église cinq heures sonne . Le  charpentier n’a pas encore fini sa journée .Un chien aboie au loin .Les abeilles butinent  de fleurs en fleurs, pour quelques jours encore .