L’esprit de rien divague sur la vague

Et se laisse emporter par les flots

Au grès du vent et du courant .

Le songe sommeil dans l’eau .

Il se réveille .Le murmure hypnotisant

Transperce, puis pénètre comme une dague,

La fraîcheur de la chair fragile .

Vulnérable sous le charme

Du rêve qui se laisse bercer

Par l’ondulation, parfois cruelle comme une arme,

Souvent caresse ,jamais docile ,toujours agile .

Le flux et le reflux partagent le même son .

Et les pensées se laissent dériver,

Oubliant quelques temps…

Ce corps vulnérable qui l’héberge dans le fond .

Magique communion ,avec la nature un instant .

Le charme est rompu…la remontée . Pour respirer .

Repartir. Une nouvelle descente du tréfonds

Et les profondeurs de l’imagination,

Pour découvrir les merveilles qui l’habitent .

Aller , toujours plus loin au plus profond .

Suivre le passage obligé pour cette exploration .

S’enfoncer dans la mer et du rêve, jamais ne me quittent .

096AZ